Aloe vera : nos conseils de culture

272

L’aloe vera est une plante très connue qui fait partie des 300 variétés de la famille des Aloacées. Il possède des vertus hydratantes et médicinales incroyables. C’est une plante décorative qui croît facilement dans les milieux favorables. Il est facile à planter et à entretenir. Voici quelques conseils fondamentaux pour la culture de l’aloe vera.

Plantation de l’aloe vera

Il est inutile de mettre de l’engrais lors de la culture de l’aloe vera. Vous n’avez qu’à le planter dans un sol pauvre ou sur un mélange de sable et de terreau. Pour ce faire, vous devez d’abord réaliser le semis dans du sable sous serre avec une température de 21 °C. Vous pouvez ensuite récupérer les drageons en mai-juin et les planter dans du sable et du terreau. Évitez le plein soleil tant que les plants ne sont pas enracinés. L’idéal est de planter l’aloe vera au printemps.

A lire aussi : Eclairage pour le salon : nos conseils

Arrosage et entretien de l’aloe vera

Au printemps ou en été, vous devez arroser l’aloe vera une fois par semaine environ, car il ne nécessite pas beaucoup d’eau. Par contre, durant l’automne et l’hiver, vous devez réduire l’arrosage. Attendez que le sol soit sec pour reprendre l’arrosage avec une eau à température ambiante. Il est recommandé de privilégier une eau de source ou de pluie pour l’arrosage.

L’aloe vera redoute fortement les rayons du soleil pur, car ceux-ci contribuent à son assèchement. Pourtant la lumière lui est indispensable. Vous pouvez l’installer près d’une fenêtre qui laissera passer de la lumière tout en la protégeant des rayons du soleil. L’aloe vera apprécie une température comprise entre 18 et 21 ° pendant toute l’année. Il est possible de sortir la plante et de l’exposer à la lumière au cours de la période comprise entre mai à septembre. Néanmoins, faites attention à ne pas l’exposer à la fraicheur. Déplacez-la donc si la température baisse.

A voir aussi : Privilégier la charpente traditionnelle à la fermette : pourquoi ?

Il est tout de même possible de cultiver l’aloe vera à l’extérieur de la maison en été. Pour cela, pensez à l’exposer à la lumière et évitez les courants d’air frais. L’aloe vera doit être rempoté tous les 2 à 3 ans dans un pot de diamètre légèrement supérieur à celui du précédent.

Protection de l’aloe vera contre les parasites

Les parasites appelés coccidies sont les principales menaces de l’aloe vera. Ils sont semblables aux poux des racines. Les coccidies sont de minuscules insectes facilement repérables grâce à l’amas de couleur blanche qu’elles laissent sur les feuilles. Réputées pour se nourrir de sève, elles se fixent aux feuilles de la plante. Au bout de quelque temps, celles-ci deviennent molles et l’aloe vera devient jaunâtre. Pour débarrasser l’aloe vera de ces insectes, il faut asphyxier ceux-ci en tamponnant le feuillage avec de l’alcool ménager puis retirer les feuilles qui sont fanées.

Les poux des racines quant à eux apparaissent sur les pieds de racine qu’ils sucent afin d’absorber la sève. Le premier signe de leur apparition est une tache blanche qui se remarque sur les côtés intérieurs du pot. Comme conséquences les racines pourrissent, la plante se fane, dépérit et risque même d’en mourir. Pour éliminer ces parasites, il faut retirer les racines pourries, nettoyer, rempoter et arroser la plante avec des pesticides, chimiques ou biologiques.