Qu’est-ce qu’un régime d’assurance maladie familiale obligatoire ?

94

Le bien-être d’une population est capital pour assurer le fonctionnement d’une nation. Pour cela, chaque gouvernement met en place des stratégies adéquates afin d’atteindre cet objectif de bien-être. Dans ce sens, certains États obligent les citoyens à souscrire un régime d’assurance maladie familiale afin de garantir leur santé. Ainsi, il est important de fournir des informations tangibles sur ce régime d’assurance maladie.

Définition du régime d’assurance maladie familiale obligatoire

Le régime obligatoire d’assurance maladie est une protection sociale requise pour tout citoyen qui travaille ou réside sur le territoire de manière stable et régulière. En effet, la sécurité sociale est tenue de rembourser une partie des frais de santé de chaque citoyen. Cette prérogative va dans le sens de la protection universelle maladie ainsi que du fonctionnement de l’assurance santé publique.

A voir aussi : 6 signes qu'il est temps de vendre votre maison

Par ailleurs, le régime d’assurance maladie a élargi ses services jusqu’au plan familial. Cela permet surtout de motiver les employés et de préserver leur bien-être. La souscription au régime d’assurance maladie d’un employé couvre automatiquement les frais de santé du reste des membres de sa famille. De cette manière, lorsque les enfants de l’employé sont malades, le régime d’assurance pourra rembourser une partie des frais liés aux soins. Il faut rappeler que plus vous avez d’enfants, plus vous devez cotiser à la caisse de la sécurité sociale en tant que salariés ou non-salariés.

Cette disposition est mise en place dans le but de réduire les coûts des soins médicaux qui sont parfois exorbitants. De cette manière, l’assurance maladie prend en charge une grande partie des frais de santé pour votre maladie. Pour rembourser les frais de santé, la sécurité sociale se base sur les tarifs de conventions. Elle utilise également les taux de remboursement appliqués aux soins et actes médicaux.

A voir aussi : Comment calculer la mensualité ?

Pour mieux illustrer, lorsqu’un patient fait une consultation générale, le régime d’assurance maladie supporte 70 % du tarif de convention fixé à 25 euros. Ensuite, le malade est tenu de supporter par ses propres moyens les 30 % restant après le remboursement de la sécurité sociale. La somme qui reste à payer est communément appelée ticket modérateur. C’est pourquoi il est conseillé de souscrire à une mutuelle maladie complémentaire pour supporter le ticket modérateur.

Le régime d’assurance maladie familiale obligatoire en cas d’hospitalisation

Lorsque vous-même ou un membre de votre famille (enfant ou femme) est hospitalisé, l’assurance maladie rembourse la grande partie des soins médicaux. Dans certains cas, ce remboursement peut atteindre la totalité des frais de santé exigés. Ainsi, lorsque le patient a une affection de longue durée la sécurité sociale supporte la totalité des charges. Lorsqu’un employé fait un accident de travail ou a une maladie professionnelle, la sécurité sociale supporte tous les frais. En effet, en cas d’accident de travail, l’activité des salariés est bloquée.

De même, lorsque votre conjointe est enceinte, l’assurance maladie familiale couvre tous les frais de santé. Vous n’avez alors pas besoin d’assurance complémentaire. Outre cela, l’assurance rembourse tous les frais lorsqu’il s’agit de votre enfant par exemple qui est hospitalisé pour plus de 30 jours. Les interventions comme IRM, scanner sont aussi remboursées en totalité. Pour finir, l’adhésion à la complémentaire santé solidaire permet aussi de supporter la totalité des prises en charge.

Cependant, lorsque les raisons de l’hospitalisation sont différentes de celles citées ci-dessus, alors le régime d’assurance supporte 80 % des soins médicaux. À ce niveau, vous êtes tenu d’avoir une assurance maladie complémentaire pour la couverture des soins.

Les principaux régimes d’assurance maladie familiale obligatoires

La couverture de l’assurance maladie des citoyens est fonction de leur activité. Ainsi, chaque activité est soutenue par un régime auquel le patient doit être affilié. Les salariés du secteur d’activité privé n’ont pas le même régime que les salariés du secteur d’activité public ou agricole. Le régime d’assurance maladie obligatoire est donc classé en trois catégories. Nous avons le régime général, le régime spécial et le régime agricole.

Pour le régime général, 4 Français sur 5 sont concernés. Il s’applique aux salariés du secteur privé ainsi qu’à leurs enfants et leur conjoint. Les travailleurs ne recevant pas des salaires sont aussi concernés par ce régime. Outre cela, les bénéficiaires du complémentaire solidaire ainsi que les allocataires handicapés peuvent souscrire au régime général.

Le régime agricole quant à lui concerne tous les salariés ou non qui mènent une activité agricole. Ce régime couvre les frais liés aux soins de ces professionnels et de leurs familles. À ce niveau, c’est la mutuelle sociale agricole (MSA) qui assure ce régime. Pour finir, vous avez les régimes spéciaux qui concernent surtout les travailleurs publics. Quel que soit le régime, il est nécessaire d’avoir une assurance maladie complémentaire.